Compte-rendu des rencontres en ferme BIO : les céréales sans pesticides, c’est possible !

Compte-rendu des rencontres en ferme BIO :
les céréales sans pesticides, c’est possible !

En 2018 et 2019, Nature & Progrès a organisé une série de rencontres en ferme pour parler des alternatives aux pesticides chimiques de synthèse en culture de céréales et de maïs. Ces rendez-vous avaient pour but de prouver qu’il est possible de se passer des pesticides. Les agronomes de l’association sont donc parties à la découverte de 16 fermes BIO à travers la Wallonie. Ce lundi matin, elles ont présenté leurs résultats devant un public composé de 50 personnes dans les bureaux du CRA-W à Gembloux. 

Lors de ces rencontres, Nature & Progrès a remarqué que chaque ferme est unique. Celles-ci nécessitent donc des technicités à adapter à chacune d’elles. Cependant, elles ont un point commun : elles vivent toutes de leur exploitation ! De plus en plus de fermes passent au BIO et disent non aux pesticides chimiques de synthèse, ces poisons qui polluent l’environnement et sont néfastes pour la santé. Passer en BIO est un cap qu’aucun de ces agriculteurs ne regrette. Il est possible de passer d’une agriculture conventionnelle à une agriculture biologique en seulement 2 ans. La règle d’or est de revoir les pratiques agricoles qui permettent de se passer des pesticides. 

Les alternatives aux pesticides chimiques de synthèse

Après une présentation des points-clés de ces rencontres en ferme, les agronomes de Nature & Progrès ont développé les propositions d’alternatives concrètes aux pesticides chimiques de synthèse. Il s’agit d’une part de mener de la prévention (à travers des techniques particulières de rotation, de choix de variétés, de semis, de cultures associées ou encore de compostage de fumier) et d’autre part, de pratiquer le désherbage mécanique.

50 participants du milieu agricole ou non

Le public était varié. Il y avait, entre autres, des étudiants en agronomie, des agriculteurs, des travailleurs du CRA-W, des responsables d’autres structures dans le secteur agricole ou encore des citoyens. Nous avons également eu le plaisir de compter parmi nous Bruno Schiffers, ancien professeur de la faculté d’agronomie responsable du Laboratoire de Phytopharmacie au sein de l’Unité « Analyse Qualité Risque » de Gembloux Agro-Bio Tech (Université de Liège). Nous avions déjà eu l’occasion de l’écouter durant une conférence organisée au Salon BIO Valériane au début du mois de septembre.

Les comptes-rendus détaillés de ces rencontres en ferme sont disponibles en ligne sur le site Vers une Wallonie sans pesticides.

Contact

Laura Vlémincq – Chargée de communication
laura.vlemincq@natpro.be

Catherine Buysens – agronome
catherine.buysens@natpro.be

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s