Mercosur, une opportunité pour les artisans de la viande

Communiqué de presse :
Mercosur, une opportunité pour les artisans de la viande

Après une vingtaine d’années de négociations, un accord a été signé pour le Mercosur, un traité économique liant l’Union européenne, l’Argentine, le Brésil, l’Uruguay et le Paraguay. Le secteur agricole européen se mobilise car il craint la distorsion de concurrence occasionnée par la réduction des droits de douane sur les produits agrico­les américains (notamment 99.000 tonnes annuelles de viande bovine prévue à destination de l’Europe). Cette importation potentielle représente 1,4 % de la production européenne, déjà suffisante pour couvrir les besoins des citoyens européens.

Mettons un visage sur notre alimentation

Pour Nature & Progrès, association de producteurs et de consommateurs défendant l’agriculture biologique, l’accord Mercosur est une raison de plus, pour les consommateurs européens, de délaisser les produits anonymes, et notamment les plats préparés industriels (cf. l’épisode des lasagnes à viande de cheval !) pour se rapprocher des producteurs locaux. La Wallonie, par ses herbages, est une terre propice à un élevage de qualité et elle accueille un savoir-faire artisanal reconnu, tant chez les éleveurs que chez les bouchers.

De plus en plus d’éleveurs se dirigent vers le bio et font le choix de proposer aux consommateurs locaux leur viande en direct. À ce jour, selon les statistiques de l’AFSCA[i], la Wallonie compte 93 boucheries à la ferme, un chiffre en progression ces dernières années. De nombreux éleveurs passent par des bouchers pour la réalisation de colis de viande vendus à la ferme. Différents sites internet référençant les producteurs locaux permettent de les découvrir.

« Dépassons la peur de ce traité en agissant :
renforçons le lien entre production locale et consommation locale
et sachons ce que nous mangeons ! »

Les artisans de la viande BIO Nature & Progrès

Le label Nature & Progrès Belgique regroupe une septantaine de producteurs et transformateurs biologiques wallons. Parmi eux, une vingtaine élèvent des bovins et proposent de la viande en direct au consommateur.

Chez les producteurs BIO de Nature & Progrès, les animaux pâturent les prairies à la belle saison tandis que le foin et quelques céréales cultivées à la ferme subviennent à leurs besoins en hiver.  Les éleveurs de Nature & Progrès ont développé une maitrise de leur filière, notamment au niveau de la transformation (boucheries à la ferme, colis de viande) et de la vente. Le dernier maillon sur lequel ils travaillent est celui de l’abattage : l’association mène depuis 5 ans des travaux sur l’abattage à la ferme pour optimiser le bien-être animal et la qualité de la viande.

Le label compte également un boucher artisanal travaillant « à l’ancienne » : depuis le choix de l’animal chez l’éleveur bio et les conseils d’alimentation jusqu’à la transformation de la viande, selon des méthodes privilégiant les qualités nutritionnelles et gustatives.

Cartographie des producteurs BIO de Nature & Progrès proposant de la viande en circuit court

Orange : éleveur proposant des colis de viande
Vert : éleveur ayant une boucherie à la ferme
Bleu : boucher


[i] http://www.afsca.be/bo-documents/inter_NombreProducteursFermiers.PDF

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s