Communiqué de presse : Des prairies sans pesticides, c’est possible !

COMMUNIQUE DE PRESSE    

Des prairies sans pesticides, c’est possible !

Dans le cadre de la campagne « Vers une Wallonie sans pesticides, nous y croyons ! », Nature & Progrès Belgique désire cheminer vers une Wallonie sans pesticides. Pour y arriver, Nature & Progrès met en avant les alternatives aux pesticides chimiques de synthèse. Il ne s’agit pas ici de réduire les doses de pesticides, d’améliorer les conditions d’utilisation mais bien d’opter pour un choix radical d’alternatives pour qu’à l’avenir notre environnement soit libéré des pesticides. On ne veut pas moins de pesticides, on n’en veut plus du tout! Aujourd’hui de plus en plus d’agriculteurs font le choix de travailler sans pesticides. En effet, l’agriculture bio, ne cesse d’augmenter en nombre de fermes (11,8% des fermes Wallonnes) et en surfaces (9,7% de la SAU). Le plan stratégique pour le développement de l’agriculture biologique en Wallonie à l’horizon 2020 a pour objectif d’atteindre 18% de la surface agricole utile (SAU) en agriculture bio. Mais qu’en est-il des 82% restant ?  Les techniques alternatives aux pesticides se développent principalement dans le secteur bio (désherbage mécanique, utilisation de variétés résistantes aux maladies, …).

Nature & Progrès, défenseur du secteur bio, souhaite toutefois œuvrer à la diffusion de ces techniques alternatives en dehors du secteur bio. Il restera toujours une agriculture non-bio. Toutefois, si nous voulons protéger les cultures bio des contaminations par les pesticides chimiques de synthèse et favoriser les insectes, microorganismes et plantes utiles dans nos campagnes, l’ensemble de l’agriculture doit être libérée des pesticides. Cependant, dans certaines cultures « pesticivores », les techniques alternatives ne suffissent pas. Parfois, il est aussi nécessaire d’aller vers d’autres systèmes agricoles.

Le projet « Vers une Wallonie sans pesticides, nous y croyons ! » n’a pas d’équivalent en Europe. En effet, les politiques jusqu’ici définies dans les autres pays parlaient de réduction des pesticides et cela n’a pas amélioré la situation de notre environnement, de notre santé ou de la rentabilité de l’agriculture: on parle de réduire les quantités de produits utilisées (mais en travaillant parfois avec des produits plus nocifs à de faibles doses !), de travailler sur les conditions de pulvérisation pour limiter les dérives dans l’environnement,… Finalement, la recherche d’alternatives pour se passer purement et simplement des produits passent au second plan.

Le projet dépasse largement la sphère agricole et la sphère bio, c’est un véritable projet de société pour la Wallonie.

Nature & Progrès défend l’idée d’un environnement qui répond à la demande des citoyens et l’idée d’une démarche participative. Travaillons ensemble pour faire évoluer notre région qui sera donc la première à œuvrer en ce sens et dont l’expertise pourra dès lors être valorisée. Sans oublier le levier potentiel que la Wallonie deviendra pour l’Europe. Nature & Progrès a la volonté de rassembler tous ceux qui désirent opter pour une Wallonie sans pesticide pour travailler ensemble à la recherche et au développement d’alternatives permettant de libérer notre région des pesticides.

Actuellement, nous remarquons que 34% des surfaces en Wallonie sont recouvertes de forêts et/ou de cultures en agriculture biologique où l’utilisation des pesticides chimiques de synthèse est déjà interdite. 19% sont des terres bâties non concernées par les pesticides ou bientôt libérées des pesticides (espaces publics et jardins). Nature & Progrès souhaite continuer à œuvrer à la conscientisation en vue d’élargir les surfaces sans pesticides chimiques de synthèse. Si l’application de pesticides dans toutes nos prairies s’arrêtait, nous passerions de 52% à 72% de surfaces sans pesticides. Les autres cultures agricoles devraient suivre ensuite. Après les prairies, il faudrait libérer les 3% de cultures de maïs et les 11% de cultures de céréales, ce qui nous ferait passer de 72% à 87% du territoire wallon sans pesticides. Enfin, il nous resterait 13% de surfaces d’autres cultures pour arriver à une Wallonie libérée des pesticides. Ce projet est naturellement très ambitieux. Si nous pouvions déjà commencer par quelques territoires libérées des pesticides, cela serait déjà un bon début.

Nature & Progrès entame une série de rencontres en ferme entre producteurs et consommateurs pour proposer les alternatives aux pesticides. Des rencontres en ferme ont eu lieu fin 2017 sur les alternatives aux pesticides en prairie. Un premier colloque aura lieu ce vendredi 16 mars à Surice pour parler des alternatives aux pesticides en prairie ainsi que de présenter la suite de notre campagne.

Pour plus d’infos et vous inscrire au colloque, rdv sur www.walloniesanspesticides.com.  Les dates et lieux des prochaines rencontres en ferme seront bientôt disponibles sur le site.

Nature & Progrès veut relever le défi d’une Wallonie libérée des pesticides. Nous croyons qu’ensemble, c’est possible !!

 

Contact presse :
Marc FICHERS, secrétaire général de Nature & Progrès
Tél. 081/32.30.52 – GSM. 0473/65.36.32

Anne-Sophie GODART, chargée de communication de Nature & Progrès
Tél. 081/32.30.53 – GSM. 0479/27.64.74

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s