Pistes d’avenir pour le secteur laitier wallon

Crise laitière : citoyens et éleveurs proposent leurs solutions !

 

Les crises récurrentes subies par les éleveurs laitiers suscitent beaucoup de réactions chez les citoyens. Ils souhaitent comprendre la situation vécue par les agriculteurs, l’origine de leurs difficultés, et surtout, réfléchir à des pistes permettant un développement plus harmonieux du secteur laitier en Wallonie.

 

Dans le cadre de son projet  « Echangeons sur notre agriculture » (1), Nature & Progrès a organisé, en 2016, 5 soirées-débat ainsi que 9 visites de fermes et fromageries wallonnes, permettant aux éleveurs et aux citoyens de se rencontrer et de discuter de la crise actuelle. Douze pistes de solutions sont ressorties des échanges. Elles touchent à l’ensemble du secteur laitier : marché du lait, production, valorisation et filières courtes ou longues.

 

Au niveau du marché, producteurs et citoyens sont unanimes sur la nécessité de relocaliser la production alimentaire pour réduire la dépendance envers le marché mondial. Citoyens et éleveurs souhaitent également l’évolution de l’élevage laitier vers davantage d’autonomie. Des fermes modèles ont été visitées et montrent les intérêts de cette démarche : réduction des coûts de production, impact positif pour le climat, etc. La valorisation du lait en produits finis plutôt qu’en poudre de lait permettrait une meilleure rémunération de la matière première, d’autant plus que le lait wallon produit au pâturage n’a plus à démontrer sa haute qualité. Seuls 38 % des fromages consommés en Belgique sont d’origine belge, et les crémiers manquent régulièrement de stock lors des campagnes de promotion des produits wallons ! Une opportunité est donc présente pour la valorisation du lait wallon.

 

La Wallonie offre un terreau idéal pour le développement de filières laitières autonomes. Elle possède des herbages de qualité et une technicité importante avec l’existence de centres de formation, de recherche et d’encadrement reconnus.

 

Deux enjeux majeurs se dessinent pour la région : l’implication du consommateur en tant que partenaire de développement et la collaboration producteurs-consommateurs au sein de coopératives. Il reste à développer les outils leur permettant de travailler ensemble à l’avenir de l’agriculture wallonne.

 

 

Les résultats seront présentés à l’occasion de deux journées d’études organisées par le secteur agricole :

 

24/01/2017 : 31ème Journée d’étude de Remouchamps : « Le lait : cheminement du producteur au consommateur » organisée par le Comice agricole et l’AREDB Ourthe Amblève-Theux-Verviers. La présentation aura lieu vers 14h20.

 

01/02/2017 : Rendez-vous de la diversification organisé par Diversiferm à Gembloux. La présentation aura lieu à 13h15.

 

Vous pouvez obtenir notre dossier «  Pistes d’avenir pour le secteur laitier wallon » sur demande à l’adresse sylvie.laspina@natpro.be.

 

Contact presse :

Anne-Sophie GODART, chargée de communication de Nature & Progrès

GSM. 0479/27.64.74 – Tél. 081/ 32.30.53

Marc FICHERS, secrétaire général de Nature & Progrès

Tél. 081/32.30.52 – GSM. 0473/65.36.32

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *